Une initiative du Grand Projet des Villes de Bassens, Cenon, Floirac et Lormont, produite par MA Asso, en collaboration avec Tazas Project,
soutenue par le Conseil Régional d’Aquitaine, le Conseil Général de la Gironde, la Communauté urbaine de Bordeaux,la DRAC Aquitaine, ERDF et la CyberBase de Cenon.

MA Asso a reçu le 2ème prix du Trophée de l’initiative 2013 de la Fondation Crédit Coopératifpour ses Paysages Sonores.


PARCOURS SONORES GEOLOCALISES

[magenta]PAYSAGE SONORE #1 du Parc du Cypressat, à Cenon
et PAYSAGE SONORE #2 du Parc de Séguinaud, à Bassens
Mathias Delplanque / Eddie Ladoire

PAYSAGE SONORE #3 du Parc de l’Ermitage, à Lormont
Jürgen Heckel[/magenta]





Des créations sonores à écouter dans les parcs des coteaux de la rive droite de la Garonne de l’agglomération bordelaise, à partir de septembre 2013 et n’importe quand avec votre smartphone

Collecter des sons et créer l’identité sonore d’un parc urbain de 400 hectares au cœur de l’agglomération bordelaise, tel était le défi lancé à des artistes (compositeurs issus de la musique contemporaine, de la musique électroacoustique ou de la création radiophonique, plasticiens sonores) par le Grand Projet des Villes de Bassens, Cenon, Floirac et Lormont et par MA Asso.

Les paysages sonores sont des pièces immatérielles mais pérennes, c’est à dire que les promeneurs peuvent toujours et à tout moment les écouter.

Pour ce faire, il suffit de :
- posséder un smartphone (Android ou iPhone), dont la batterie est bien chargée, sur lequel on aura pris soin de télécharger l’application gratuite Junaio (http://www.junaio.com/download/),
- se munir d’écouteurs ou, mieux, d’un casque,
- se rendre du le site que l’on veut visiter,
- lancer l’application et, une fois ouverte, de rechercher « Paysage Sonore » dans le module de recherche. Une liste des paysages sonores apparaît, on choisit un parc. On voit s’afficher des balises sur l’écran de son téléphone qui indiquent l’emplacement d’où écouter le « paysage ». En rejoignant ces balises et en cliquant dessus, le promeneur déclenche une piste musicale et découvre ainsi au cours de sa déambulation l’ensemble du Paysage Sonore créé pour ce parc.

En 2012, deux Paysages Sonores ont été créés, à Bassens (parc de Séguinaud) et à Cenon (Parc du Cypressat), par Eddie ladoire (Bordeaux) et Mathias Delplanque (Nantes).
Les deux artistes ont choisi de travailler ensemble sur les deux parcs. N’utilisant presque que des sons concrets, limitant la présence d’instruments, ils ont composé deux pièces de musique électroacoustique à partir de sons enregistrés, puis transformés, mixés. Leur travail de studio laisse penser que cette musique a été composée avec des synthétiseurs alors qu’il n’en est rien. Les deux artistes ont conçu un scénario pour chaque parc, déroulant pour chacun une véritable bande son, sorte de cinéma pour l’oreille.

En 2013, fort de son succès, le projet se poursuit avec la création d’un 3e Paysage Sonore pour le parc de l’Ermitage, à Lormont. Ma Asso a choisi l’artiste munichois Jürgen Heckel (alias Sogar) pour cette nouvelle création.
Jürgen Heckel, lui, a choisi de mêler quelques sons concrets non transformés à des sons préparés, issus de sa musique électronique. Il a composé six morceaux dans lesquels les sons enregistrés n’interviennent que très ponctuellement, son objectif étant de créer un vrai décalage entre le paysage sonore réel et le paysage sonore créé de toute pièce, d’isoler le randonneur du reste du monde.